hors TVA
Français
Rechercher
Retour à l’aperçu

Du télétravail au bureau en toute sécurité

Du télétravail au bureau en toute sécurité

Selon la décision du Conseil fédéral, l’obligation de télétravail, en vigueur depuis janvier, prendra fin le 31 mai. Nous vous dévoilons les conseils les plus importants sur ce à quoi les entreprises doivent néanmoins et surtout maintenant faire attention.

 

Si de nombreux employés sont ravis de revoir leurs collègues autrement qu’en visioconférence, le retour au bureau reste un casse-tête pour beaucoup d’employeurs. Car la Suisse est loin d’avoir une couverture vaccinale complète. Nous avons compilé ici ce que les responsables de la santé devraient savoir à ce sujet à l’heure actuelle:

 

Risque de contagion dans les bureaux paysagers

Le fait que l’obligation de télétravail ou que des concepts et équipements de protection adaptés au bureau ne sont pas seulement utiles en théorie est démontré par une enquête sur un cas qui a eu lieu en Corée du Sud en mars 2020: il y a eu un premier cas confirmé de coronavirus dans un centre d’appels installé dans un immeuble. Sur les 1143 personnes vivant et travaillant dans cet endroit et qui ont été testées le jour suivant, les autorités ont compté 97 cas positifs au coronavirus. 94 de ces personnes travaillaient dans le centre d’appels au onzième étage – c’est-à-dire dans le même bureau paysager que la première personne dont l’infection a été confirmée.

 

La vaccination en interne constitue une exception

Si des grandes sociétés proposent parfois des initiatives de vaccination dans leurs propres locaux, de tels programmes sont difficilement réalisables pour de nombreuses entreprises, notamment les PME et les entreprises artisanales. En outre, il existe une part non négligeable d’employés qui ne veulent pas être vaccinés (du moins pas encore) – et pas seulement dans le secteur de la santé.

 

Les autotests ne sont pas praticables

Il y a quelques semaines, de nombreuses entreprises espéraient encore une généralisation des tests rapides dans un avenir proche. Malheureusement, ils n’offrent pas non plus une sécurité à 100% ni une solution pratique et financièrement viable pour tous dans la vie quotidienne. Ce qu’il faut savoir à ce sujet: les cinq autotests gratuits par habitant et par mois sont explicitement prévus par l’OFSP uniquement pour les tests autonomes à domicile, et non pour une utilisation sur le lieu de travail.

 

C’est pourquoi la désinfection et le masque sont toujours de mise

Pour tous ceux qui souhaitent jouer la carte de la sécurité au quotidien et offrir à leurs collaborateurs et clients une protection même après la période de télétravail, les recommandations de l’OFSP restent donc la principale règle de jeu. En d’autres termes, des désinfectants pour les mains et des masques de type IIR doivent être mis à la disposition de tous, tout comme des désinfectants de surface faciles à utiliser. Ainsi, tout sera prêt pour un démarrage sécurisé du travail au bureau.

 

Nos recommandations de produits:

Commentaires
Write a Comment Fermer le formulaire de commentaire
Vous devez vous enregistrer pour commenter cette contribution.