TVA comprise
Français
Rechercher
Retour à l’aperçu

Premiers secours dans l’entreprise : une préparation de qualité sauve la vie

Premiers secours dans l’entreprise : une préparation de qualité sauve la vie

Chaque année, environ 270 000 accidents, soit plus de 700 par jour, se produisent en Suisse. Dans le meilleur des cas, un pansement pour traiter la plaie suffit largement, mais quelquefois, des mesures de premiers secours permettant de sauver la vie sont nécessaires. D'une façon ou d’une autre, en cas d’urgence médicale, l’employeur a l'obligation de fournir une aide rapide et qualifiée. Le savoir-faire nécessaire et une pharmacie d’entreprise bien garnie en sont la condition.

 

Une chute de l’échelle, un infarctus, des brûlures : partout où on travaille, des accidents se produisent. Les employés peuvent également être frappés par une crise aiguë pendant le temps du travail. Dans toute urgence médicale, des secours aussi rapides que possible jouent un rôle crucial. En effet, les soins de premiers secours dispensés de manière adéquate ont un impact décisif sur la santé, voire sur la survie de l’employé concerné.

Les mesures suivantes vous permettent de réagir rapidement et de manière appropriée en cas d'urgence et de limiter au maximum les conséquences pour les employés et l'entreprise :

  • La sensibilisation : tous les employés devraient suivre périodiquement une formation des premiers secours pour savoir comment réagir en cas d'urgence.
  • La formation :  en outre, des secouristes susceptibles d'intervenir en premier lieu et capables de prendre immédiatement toute mesure de nature à sauver la vie de la personne concernée devraient être formés.
  • L'information : les numéros d’urgence doivent être enregistrés dans le téléphone et faire l’objet d’un affichage bien lisible. Une check-list de premiers secours peut également valoir son pesant d'or en cas d’urgence.
  • L’équipement : le matériel des premiers secours doit être facilement accessible et clairement indiqué, de préférence par le symbole bien familier de la croix blanche sur fond vert.
  • Le contrôle : le matériel doit faire l’objet d'un contrôle régulier quant à la composition, au caractère complet et à la date de péremption.

 Quel contenu pour la trousse de premiers secours ?

L’équipement en matière de premiers secours dépend de la taille et du type d’entreprise et va d’une simple pharmacie à une véritable salle des soins. Toutefois, une trousse de premiers secours bien garnie est indispensable en tout état de cause. Un sac avec aussi peu de fermetures éclair que possible et offrant une bonne vue synoptique du matériel disponible est particulièrement adapté. Mais que doit-il contenir ? Cette question ne connait pas de réponse standard, car le contenu de la trousse de secours doit être adapté à la nature des risques existant dans l’entreprise. Un bureau a sans doute besoin de moins d’équipements en termes de premiers secours qu’un atelier de menuiserie.

Toutefois, toute pharmacie d'entreprise devrait comporter le matériel suivant :

  • Compresses et pansements des dimensions différentes
  • Un désinfectant (spray, lingettes pour nettoyage des plaies)
  • Sparadraps en tailles différentes et les « doigtiers » spéciaux (attention : dans l’alimentaire, les sparadraps doivent pouvoir être détectés)
  • Instruments tels qu’un ciseau et une pincette
  • Un thermomètre
  • Gants à usage unique

Des médicaments, y comme des analgésiques ou une pommade pour traiter des blessures mineures peuvent également être utiles en cas d’urgence. Toutefois, leur usage doit en principe être autorisé par le médecin de l’entreprise. 

En fonction de la taille et de la nature de l’activité de l’entreprise, le matériel et les appareils suivants peuvent être indispensables :

  • En cas de traumatismes par objets contondants : Pansements ou sachets destinés au traitement par la chaleur ou le froid
  • Pour la respiration : un masque et de l’oxygène (attention : l’usage réservé exclusivement au personnel spécialement formé)
  • Pour les yeux : compresses, douchette pour les yeux
  • Matériel de transport et d’immobilisation, voire une chaise roulante
  • Pour le sauvetage : matériel tel qu’une couverture de survie ou des appareils portatifs permettant de mesurer la tension artérielle, le taux de glycémie ainsi qu’une lampe pupillaire
  • Un appareil DEA (conseillé pour les entreprises à partir de 50 salariés)

En cas de doute : il vaut mieux être bien équipé. En effet, en cas d’accident, chaque minute compte.

 

Plus d’informations

https://www.svbs-asse.ch

L’Association suisse des secouristes d’entreprise (SVBS) propose des informations exhaustives et des check-lists concernant la sécurité au travail et les premiers secours en entreprise.

Commentaires
Write a Comment Fermer le formulaire de commentaire
Vous devez vous enregistrer pour commenter cette contribution.
Recommandés pour vous