Français
Rechercher
Retour à l’aperçu

Que se passe-t-il lorsque le secouriste est à Majorque?

Que se passe-t-il lorsque le secouriste est à Majorque?

La période estivale est une période de vacances. Si les grandes entreprises peuvent s’organiser pour avoir suffisamment de secouristes à tout moment, c’est souvent une tout autre histoire dans les petites structures. Nous vous dévoilons ce à quoi les entreprises de moins de 10 collaborateurs doivent prêter attention en temps utile avant les prochaines vacances. 

 

L’engagement des secouristes est certes indispensable pour les entreprises, à un moment donné, tout le monde mérite de partir en vacances. S’il est relativement facile pour les grandes structures d’en tenir compte dans leur planification des vacances et d’avoir un nombre adapté de secouristes, les petites entreprises se heurtent ici rapidement à un problème. En particulier dans les entreprises de 10 collaborateurs et moins, qui doivent avoir un ou deux secouristes, il peut arriver qu’il n’y ait soudainement plus aucun secouriste sur place. Par exemple, si l’un d’entre eux est en vacances à Majorque ou ailleurs et que le second est absent pour cause de maladie.  

 

Les entreprises sont responsables de leurs collaborateurs et clients 

 

Le paysage des sociétés suisses étant constitué pour près de 90% d’entreprises de cette taille, un tel scénario n’est ni une simple théorie ni un cas isolé.  

Et, bien sûr, le véritable problème survient lorsqu’un accident se produit. Or, une chute dans les escaliers ou une crise cardiaque ne sont pas prévisibles. Et comme le veut la loi de Murphy, les entreprises sont responsables non seulement de leurs collaborateurs, mais aussi de leurs clients si elles n’ont pas pris suffisamment de précautions en matière de premiers secours.  

 

Ces mesures servent de premiers secours en cas d’urgence 

 

Si, dans votre entreprise, en raison de vacances ou d’autres absences, il n’y a pas de secouriste formé sur place, vous devez vous assurer de la présence d’au moins deux choses. D’une part, une trousse de secours remplie conformément aux exigences et au profil de risque, dont la durée de conservation a été contrôlée. Et d’autre part, une affiche «Premiers secours» avec tous les contacts et informations actuels, tels que le nom et le numéro du médecin urgentiste le plus proche, accrochée à un endroit bien en vue. Si vous avez sensibilisé vos collaborateurs s à cette situation, vous avez au moins fait en sorte que les trois premières et plus importantes étapes de la chaîne de sauvetage puissent être suivies dans la mesure du possible. 

 

La prochaine étape: un règlement durable sur les premiers secours 

 

Après tous les scénarios négatifs et les conséquences possibles, voici tout d’abord une bonne nouvelle: la formation de base d’un ou plusieurs secouristes supplémentaires au sein de votre entreprise est relativement rapide et simple. Des informations sur la formation de base et les prestataires dans votre région peuvent être obtenues à tout moment auprès de l’Association suisse des sanitaires d’entreprise (ASSE) ou des prestataires de formation sur place dans le cadre du symposium des secouristes 

 

Cependant, le meilleur moment pour mettre en place un règlement durable sur les premiers secours pour votre entreprise est maintenant: avant les prochaines vacances.

Commentaires
Write a Comment Fermer le formulaire de commentaire
Vous devez vous enregistrer pour commenter cette contribution.