TVA comprise
Français
Rechercher
Retour à l’aperçu

Quelle est la formation dont doivent bénéficier les secouristes d’entreprise ?

Quelle est la formation dont doivent bénéficier les secouristes d’entreprise ?

Il n’existe pas de réponse standard à cette question. Ce sont les circonstances qui déterminent ce qui est adéquat. Néanmoins, le commentaire de l’OLT 3 du SECO comporte des informations utiles et des recommandations permettant de préciser ce qu’une bonne formation de secouriste veut dire.

 

Dans le commentaire de l’OLT 3, il est en effet précisé ce qui suit : « Les personnes dispensant des soins de premiers secours doivent être formées de manière adéquate en la matière, cette formation ayant vocation à faire l’objet d’une actualisation régulière. » En outre, le commentaire indique que la formation des secouristes doit tenir compte des risques professionnels, de la taille et de l’implantation du site de l’usine ainsi que des standards actuellement en vigueur dans la pratique.  Enfin, les compétences les plus importantes des secouristes y sont énumérées et des recommandations y sont émises en ce qui concerne le nombre de secouristes dont doit disposer une entreprise.

 

Cependant, la mise en œuvre pratique de certaines notions et descriptions est difficile.

  • En effet, que signifie la notion de « formation adéquate » ?
  • Et qu’en est-il de la notion « actualisation régulière » ?
  • Dans quelle mesure les exigences se modifient-elles en fonction des risques professionnels, de la taille de l’entreprise et de l’implantation de son site ?
  • De combien de secouristes une entreprise a-t-elle réellement besoin et quelle est la formation dont ils doivent disposer ?

 

Critères de qualité de la formation

Que recouvre la notion de « formation adéquate » ? En premier lieu, il convient de faire attention aux critères de qualité. Idéalement, les secouristes d’entreprise sont formés par des formateurs disposant d’un certificat IAS et d’une expérience pratique. Les labels de qualité suivants existent : SRC, ERC, AHA (concernant la formation en matière de réanimation), IVR (en matière de formation de secouriste, niveaux 1-3), SVEB (en matière de certification des directeurs de formation) et eduQua (en matière de certification des établissements de formation). En ce qui concerne « l’actualisation régulière » de leurs connaissances, les secouristes d’entreprise devraient suivre au moins une fois tous les deux ans une formation en matière de premiers secours d’une durée d’une journée.

 

Type d’entreprise

Quelle est l’incidence des risques professionnels, de la taille de l’entreprise et de l’implantation de son site ? L’ Association suisse des secouristes d’entreprise (ASSE) recommande de former des secouristes d’entreprise en leur faisant suivre une formation IAS de niveau 1 ou similaire, lorsque le niveau des risques est peu élevé (par exemple dans les bureaux). Pour un niveau intermédiaire des risques (par exemple dans les écoles, les crèches, les menuiseries, les entreprises de jardinage ou de logistique), l’ASSE recommande des formations IAS de niveau 2. Pour un niveau élevé des risques (par exemple dans les entreprises dont les salariés sont amenés à travailler sur des machines dangereuses, d’utiliser des produits chimiques ou s’ils sont exposés à des risques particuliers tels que définis dans la directive CFST 6508), les secouristes d’entreprise doivent avoir suivi une formation IAS de niveau 3.

 

Nombre de secouristes

Quel est le nombre de secouristes dont une entreprise a réellement besoin ? Pour déterminer le nombre de secouristes en entreprise, plusieurs facteurs doivent être pris en considération : la taille de l’entreprise, le nombre de rotation d’équipes et le nombre de sites. Les absences pour congés, les arrêts de travail et la fluctuation du personnel sont également des facteurs importants. En tout état de cause, une analyse des risques peut être utile afin de développer des solutions sur mesure.  

 

Une règle empirique simple peut servir d’aide pour définir le nombre de secouristes : en cas d’accident, au moins un secouriste devrait être disponible sur les lieux dans un délai de trois minutes et un autre dans un délai de cinq minutes. Par conséquent, même dans les petites entreprises, il doit y avoir au minimum deux secouristes. L’ASSE recommande de faire suivre à tous les secouristes d’entreprise le même niveau de formation pour qu’en cas d’urgence tous aient le même niveau de connaissances.

Commentaires
Write a Comment Fermer le formulaire de commentaire
Vous devez vous enregistrer pour commenter cette contribution.